Yaxchilán est une ancienne ville maya située sur les rives du fleuve Usumacinta, à la frontière entre le Chiapas et le Guatemala. Son emplacement très particulier, son architecture incroyable au milieu de la jungle et l’odyssée pour s’y rendre, font de cet endroit un des sites archéologiques les plus énigmatiques du Mexique.

Les difficultés d’accès à Yaxchilán protège également la cité du tourisme de masse, et le voyage obligé par bateau le long du fleuve ajoute davantage encore au charme de la découverte.

Yaxchilán : Notre guide Guide pour visiter cette cité maya perdue

Vue du face du temple de Yaxchilán

C’est de loin l’endroit le plus magique que nous ayons visité avec Janani, et c’est aussi l’une des rares destinations du Chiapas que nous vous recommandons de faire au départ de Palenque via un circuit touristique.

Vous allez à Frontera Corozal et prenez un bateau. Vous longez la frontière entre le Mexique et le Guatemala dans la jungle. Vous pouvez voir des crocodiles qui font la sieste le long des berges. Vous entrez dans la jungle et soudain, une oasis apparaît devant vous. Beaucoup de vestiges archéologiques, tous complètement différents. Vous êtes arrivé sur le site archéologique le plus sauvage du Chiapas !

En raison de sa proximité, nous vous recommandons également de visiter la zone archéologique de Bonampak et la jungle lacandone au cours de la même journée. 

  • Si vous souhaitez découvrir toutes les ruines mayas du Chiapas, consultez notre guide des ruines mayas au Chiapas !

Sommaire

Que faire dans la cité maya perdue de Yaxchilán ?

Se promener le long de la rivière Usumacinta

Le site de Yaxchilán (prononcez Yach-tchilan) a été construit dans une boucle du fleuve Usumacinta, le plus grand fleuve du Mexique, et ne peut être atteint que par bateau. Fleuve frontalier, l’Usumacinta s’étend sur environ 560 km, s’étalant des hauteurs du Guatemala jusqu’au golfe du Mexique. Elle a servi d’axe de communication majeur pour les peuples préhispaniques. Ce n’est pas un hasard si la ville de Yaxchilán lui est adossé. 

L’aventure commence donc en prenant un bateau pour se rendre sur le site archéologique de Yaxchilán, car à ce jour, il n’y a pas d’accès pour s’y rendre par voie terrestre.

Aller à Yaxchilán est une expérience hors du commun : Il faut environ 40 minutes de lancha (petit bateau à moteur) pour parcourir les 15 km de voyage, ce qui permet de profiter de la fraîcheur du fleuve Usumacinta. Vous naviguerez dans la jungle, avec d’un côté le Mexique et de l’autre côté le Guatemala.

Il faudra ensuite gravir les 20 m de dénivelé qui séparent l’eau du site, puis marcher (un peu) dans une végétation luxuriante avant de pouvoir enfin découvrir la “ville perdue“. L’entrée du site archéologique se fait par ce petit chemin, entouré de végétation, qui au bout de quelques mètres, laisse découvre l’une des structures les plus emblématiques du site et qui n’est autre que Le Labyrinthe.

Le labyrinthe

Connue comme le point d’accès à Yaxchilán, cette structure inhabituelle est un bâtiment de deux étages avec cinq portes en bas, dont deux seulement ont une sortie et une entrée sur le site. Bien que le trajet à l’intérieur soit assez court, ce n’est pas une mauvaise idée de porter son téléphone portable à la main pour avoir un peu de lumière et choisir le bon chemin, surtout si l’on tient compte du fait que les murs du Labyrinthe servent de logement aux chauves-souris.

Profiter des différents édifices

Bâtiment 17

Selon les études, on pense que cette structure était une sorte de bain de vapeur. Juste devant ce bâtiment se trouve la stèle 1, où l’on peut voir sur les côtés deux figures animales, l’une d’un crocodile et l’autre d’un jaguar.

Bâtiment 20

Le bâtiment 20 est une autre des structures les plus importantes de Yaxchilán, qui avec les bâtiments 21, 73 et 89 sont situés dans la zone sud-ouest de la Grande Place. La partie supérieure du bâtiment se trouve actuellement au musée de la ville de Mexico.

Bâtiment 33

C’est le bâtiment le plus important de Yaxchilán, en plus d’être le mieux préservé. L’accès se fait par des escaliers raides et glissants, surtout les jours de pluie. Nous vous recommandons d’y aller doucement, car bien qu’accessible à toute personne ayant un minimum de forme physique, l’inégalité des marches le rend quelque peu dangereux. Une fois que vous avez atteint le haut de l’escalier, nous vous conseillons de vous arrêter et de regarder devant vous, car c’est à ce moment que vous aurez devant vous l’une des images de carte postale les plus caractéristiques de ce site archéologique, où vous pourrez voir les linteaux spectaculaires de la structure d’un point de vue unique.

Bâtiments 39, 40 et 41

Un peu après le bâtiment 33 se trouvent ces trois bâtiments, situés au sommet d’une colline, à laquelle on peut également accéder depuis la place centrale, par un escalier.

Se perdre sur la Grande Plaza

Yaxchilán se traduit en maya par “el lugar de piedras verdes” (le lieu des pierres vertes) et doit son nom à l’archéologue austro-allemand Teobert Maler, qui l’a nommé ainsi quelques années après sa découverte.

Le site est divisé en 3 grandes zones qui sont reliées entre elles : la Grande Plaza, la Grande Acropole et la Petite Acropole. Au total il y a plus de 120 constructions, en général elles sont très bien conservées et masquée par la végétation.

L’image de la cité maya perdue dans la forêt prend ici tout son sens. C’est comme une mise en scène : une végétation luxuriante, des bruits inconnus qui trahissent la présence de nombreux animaux pourtant invisibles à nos yeux, créent une atmosphère très particulière.

La première zone à laquelle vous avez accès est la Grande Place et pour y accéder, vous devez passer par un bâtiment connu sous le nom de Labyrinthe, qui porte bien son nom. 

Lorsque vous émergez sur la Gran Plaza, vous découvrez un vaste place rectangulaire, où se dressent les majestueux ceibas (les arbres sacrés des Mayas), des temples, des complexes d’habitation que l’on croit avoir été les maisons de la noblesse, des bains de vapeur et bien sûr un jeu de balle (légèrement moins impressionnant que celui de Toniná selon nous). Pour la petite anecdote, le jeu de balle de Yaxchilàn est tout de même celui qui compte le plus d’inscriptions !

  • Le jeu de balle est emblématique de la civilisation maya, consultez notre article dédié pour en savoir plus !

La Gran Plaza a été construite sur une plate-forme naturelle qui s’étend le long du Rio Usumacinta : c’est sur cette place d’honneur aux dimensions imposantes (500 m de long et 60 m de large) que la plupart des grands bâtiments de Yaxchilan ont été construits.

La famille régnante voulait forcer le respect (et la peur) de tous ceux qui utilisaient le fleuve qui passe à coté de la ville.

D’ailleurs, au plus fort de sa puissance, la ville en était venue à dominer une grande partie du commerce du fleuve et avait formé de puissantes alliances avec des sites aussi éloignés que Tikal et Palenque.

Visiter la Grande Acropole

Alors que la Grande Place a été construite sur les rives du grand fleuve, les deux acropoles ont été construites sur deux collines en retrait l’une de l’autre, invisibles l’une de l’autre à cause de la dense forêt Lacandone et des grands arbres.

Un autre aspect très représentatif de Yaxchilán sont ses linteaux et ses stèles. Les deux structures sont couvertes de hiéroglyphes et de codes et se trouvent dans les bâtiments principaux de la ville. Les linteaux sont sculptés dans les cadres de porte et les stèles sont sculptées dans d’énormes pierres verticales.

En montant un escalier, on accède à l’Acropolis Grande, le bâtiment le plus surprenant du site. 

La stèle avant et les linteaux des 3 portes sont très décorés et racontent l’histoire de la dynastie de Pájaro Jaguar (oiseau-jaguar en français), souverain qui a conquis l’Usumacinta et porté Yaxchilán à son apogée. Un exemple de linteau également  intéressant est celui représentant le roi Itzamnaaj B’alam II (Bahlam) tenant une torche et son épouse Lady Xoc passant une corde avec des feuilles d’obsidienne sur sa langue pour conjurer le serpent-vision.

Terminer la visite avec la Petite Acropole

Enfin, en suivant un sentier qui monte dans la jungle plus étroit, vous atteindrez la Pequeña Acrópolis (Petite Acropole), qui est bien plus spectaculaire et plus grande que sa voisine.

La colline monte à 90 mètres au-dessus du niveau de la Grande Place. Vous arriverez trempés de sueur mais heureux…

A ce moment de la visite, il sera presque temps de retourner au bateau pour retourner à Frontera Corozal, donc il vaut mieux se dépêcher !

Quand y aller

Meilleur moment : Il fait très chaud toute l’année, mais de novembre à février le temps est beaucoup plus agréable.

Saison des pluies : Évitez de partir de Juin à Octobre, avec la pluie, vous ne pouvez pas nager dans les cascades, et l’eau des pluies teinte d’une couleur café les cascades.

Haute saison : Si vous n’aimez pas la foule, évitez les longs week-ends ou les vacances, surtout à Pâques.

Comment s’y rendre

Il faut d’abord atteindre la communauté Frontera Corozal et de là il faut prendre un bateau qui navigue sur la rivière Usumacinta (c’est excitant de savoir que c’est la frontière “naturelle” entre le Mexique et le Guatemala) pour atteindre la zone de ces impressionnantes ruines de Yaxchilan.

L’inconvénient d’y aller seul est qu’il n’y a pas de transport public et que le coût minimum est de $1000 pesos (environ 38€) pour 2 personnes.

Si vous vous organisez avec d’autres personnes, à partir de 6 personnes, cela coûte $2000 pesos ou $2500 pesos (environ 80€) pour 10 personnes.

📗 Les routes dans le Chiapas sont des routes de montagne sinueuse, soyez vigilant lors de votre trajet.

  • Nous vous recommandons de lire notre Guide sur la conduite au Chiapas si vous décidez de louer un véhicule sur place. 

Palenque > Frontera Corozal >Yaxchilán

📍 Yaxchilán est situé à 164 kilomètres de Palenque. 

🚌 Le trajet en bus dure environ 2 heures et 30 minutes en bus. 

Il y a des bus collectifs qui partent de Palenque jusqu’à la communauté Frontera Corozal. Les minibus (combis) de la compagnie Autotransportes Chamoán vous emmènent de Palenque à Frontera Corozal. Les combis circulent toutes les 40 minutes (de 4h à 17h) au départ d’un arrêt situé à 4 blocs du terminal ADO de Palenque, exactement au 137 de l’avenue Hidalgo. Le trajet coûte $100 pesos (environ 4€).

Ocosingo > Palenque > Frontera Corozal >Yaxchilán

📍 Yaxchilán est situé à 262 kilomètres d’Ocosingo. 

🚌 Le trajet en bus dure environ 5 heures et 30 minutes. Vous devez passer par Palenque si vous choisissez de vous rendre sur le site en bus.

San Cristóbal de las Casas > Palenque > Frontera Corozal >Yaxchilán

📍 Yaxchilán est situé à 357 kilomètres de San Cristóbal de las Casas. 

🚌 Le trajet en bus dure environ 7 heures et 30 minutes en bus. Vous devez passer par Palenque.

Tuxtla Gutiérrez > Palenque > Frontera Corozal >Yaxchilán

📍 Yaxchilán est situé à 413 kilomètres de Tuxtla Gutiérrez. 

🚌 Le trajet en bus dure environ 9 heures. Vous devez passer par Palenque.

Informations complémentaires sur les trajets

Si vous utilisez le GPS, recherchez simplement “Zona Arqueológica de Yaxchilán” 

La route est sûre, mais il y a beaucoup de virages. Il est recommandé de ne pas conduire la nuit sur les routes du Chiapas.

Ce n’est pas toujours le cas, mais il peut y avoir des blocages dans lesquels les gens des communautés mettent une corde au milieu de la route pour demander de l’argent. Nous vous recommandons d’apporter quelques pièces de monnaie avec vous.

  • Pour plus d’informations sur ces péages et comment réagir, lisez notre Guide dédié à la sécurité lors de votre voyage.

Plan du site

Coûts

Entrée et Parc 

L’entrée dans la communauté de Frontera Corozal coûte $30 pesos (environ 1,50€) par personne.

L’entrée dans la zone touristique $70 pesos (environ 3€) par personne.

Les visites sont gratuites pour les Mexicains munis d’une carte d’identité valide.

Vous pouvez choisir d’être accompagné par un guide sur place pour $500 pesos (environ 20€) par groupe.

Transport sur place

Bateau pour se rendre sur le site :

$1000 pesos (environ 38€) pour 2 personnes.

$2000 pesos (environ 76€) pour 6 personnes.

$2500 pesos (environ 96€) pour 10 personnes.

Tour guidé

Nous recommandons si vous choisissez de partir en circuit organisé, de partir depuis Palenque.

Si vous avez le temps, nous vous recommandons de rester deux jours sur place afin de pouvoir dormir dans l’un des 22 camps Lacandon et de faire un tour dans la Jungle Lacandone.

En basse saison, à partir de Palenque, le tour organisé d’une journée coûte $800 pesos (environ 31€) et le tour de 2 jours $1300 pesos (environ 50€) par personne. Comprend le transport, les droits d’entrée, l’hébergement, les repas et les guides locaux.

Nos conseils

Partez le plus tôt possible afin de pouvoir entendre les singes dans la jungle. Cela en vaut la peine.

Si vous n’êtes pas en excursion avec une agence, il n’y a pas de guide inclus dans le prix du billet d’entrée, mais vous pouvez en louer un sur place. Ils demandent entre $100 et $500 pesos (entre 5 à 20€) par groupe.

Portez des chaussures confortables et des vêtements légers, même en hiver il fait très chaud et vous vous sentez encore plus à cause de l’humidité de la jungle.

 

D’ailleurs, pour monter à la structure 33 de Yaxchilán, la plus importante des ruines, il faut monter des escaliers un peu irréguliers, qui sont généralement glissants en raison de l’humidité. Il est préférable de monter calmement et de prendre son temps, car c’est le meilleur moyen d’éviter toute désagréable glissade.

Comme nous le disons toujours, soyez respectueux. Nous pensons qu’il s’agit d’un must pour voyager et plus encore dans un endroit comme celui-ci, où la tranquillité et les sons incroyables de la jungle sont essentiels pour connaître et ressentir l’endroit.

Prenez le temps de tout découvrir. Les arbres sont également intéressants à observer. Il faut être en forme pour y aller. Attention : Si vous arrivez ici avec une circuit organisé à Yaxchilán, il est fort probable qu’il vous laisse environ une heure et demie pour faire le tour. Bien que le temps soit suffisant, nous vous recommandons de commencer votre visite dans l’ordre logique d’entrée, bien qu’en arrivant à la Gran Plaza, il soit préférable d’aller directement à la structure 33, la plus importante et celle à laquelle vous passerez le plus de temps. En faisant cela, vous éviterez probablement le reste des personnes de votre groupe et, après votre descente, vous pourrez poursuivre la visite à travers toutes les structures.

Apportez votre propre bouteille d’eau, dans la Zone Archéologique ils ne vendent rien du tout.

Indispensable l’utilisation de répulsif si vous ne voulez pas être dévoré par les moustiques, de préférence biodégradable.

Emportez suffisamment d’argent liquide car il n’y a pas de distributeurs automatiques de billets et ils n’acceptent nulle part les paiements par carte.

Les villes les plus proches avec des banques, des distributeurs automatiques de billets et des supermarchés sont Palenque ou Benemérito de las Américas.

La station-service PEMEX la plus proche se trouve à environ 70 km à Benemérito de las Américas, mais les carafes sont vendues tout au long de la route.

Hébergement 

Cabanes : Dans la ville Frontera Corozal il y a des cabanes à partir de $315 pesos (environ 12€) la nuit, pour 2 personnes. Nous recommandons “Escudo Jaguar”, il est propre, économique et possède même une piscine. Un autre complexe avec des cabanes est “Nueva Alianza” avec des cabanes à partir de $700 pesos (environ 27€) par nuit.

Camping : Dans “Escudo Jaguar” il y a aussi un terrain de camping, qui coûte $80 pesos (environ 3€) par personne et comprend des salles de bains et des douches.

Selva Lacandona : A 1 heure, dans la ville de Lacanjá, il y a 22 campings Lacandon avec des chalets à partir de $300 pesos (environ 12 €) la nuit ou une aire de camping pour $100 pesos (environ 4€) par maison. Nous recommandons “Los Lacandones”, c’est propre, bon marché et avec vue sur la rivière.

Benemérito de las Américas : pratique si vous prévoyez de faire un voyage en boucle qui passe par les lacs de Montebello par exemple. Une option possible est le centre d’écotourisme Las Guacamayas.

Palenque : Une autre option est de rester à Palenque et d’aller et venir le même jour, vous y trouverez des posadas à partir de $200 pesos (environ 8€) la nuit.

  • Si vous souhaitez lire notre guide sur l’hébergement au Chiapas, avec des options pour tous les budgets, cliquez ici.

Où manger

Nous vous recommandons de prendre un bon petit déjeuner dans la Zone Archéologique de Yaxchilán. Gardez à l’esprit qu’à l’extérieur du site tout est super cher, par exemple, une bouteille d’eau coûte $30 pesos (environ 12€).

  • Si vous avez un peu peur de tomber malade en mangeant dans la rue, lisez notre article dédié à la Street-food ici.

Vous avez des questions sur la visite des ruines mayas de Yaxchilán au Chiapas ? Vous prévoyez un voyage ? Envoyez-nous un message via le bouton WhatsApp à votre droite !

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest

Explorez le Chiapas un email à la fois. Recevez la newsletter d'Alma de Chiapas directement par email.

AUTRES ARTICLES