Le Mexique et le Chiapas est un pays magnifique qui était jadis occupé (avant l’arrivée des conquistadors) par des peuples fascinants et mythiques : les Aztèques et les Mayas. Ces communautés ont laissé au monde entier des objets et des vestiges uniques dont leurs fameux calendriers.

Les mythes sur les calendriers Aztèque et Maya

Calendrier aztèque

Tout cet héritage culturel témoigne de l’étendu de leur connaissance astronomique. Dès lors, quels sont les mythes autour du calendrier Aztèque ? Existe-t-il des différences entre les calendriers aztèque et maya ? A quoi ressemblent ces calendriers ? Vous retrouverez, dans ce dossier complet, toutes les réponses utiles…

Sommaire

Mythologie et cosmogonie autour du calendrier aztèque

Afin de pouvoir bien saisir le fonctionnement du calendrier aztèque, il est nécessaire de connaître leurs mythes notamment sur la création du monde. Ainsi, selon la mythologie « des cinq soleils », l’univers serait engendré par un dieu (le premier) incarnant la dualité et l’ambivalence. Il s’agit d’Ometeotl, divinité qui incarne à la fois le bien et le mal, l’obscurité et la lumière. Etant à la fois homme et femme, Ometeotl serait procréé du vide de l’univers. Ensuite, le dieu Ometeotl se subdivisera en deux autres divinités représentant chacune ses côtés féminin et masculin. Il s’agit des dieux Ometecuhlti (homme) et Omecihuatl (femme). Puis de ces deux dieux, émaneront les quatre divinités principales de la civilisation aztèque : Quetzacoatl (divinité de la lumière et du vent), Huitzilopochtli (dieu de la guerre), Xipe Totec (dieu de la nature, de la renaissance, de l’or et de l’agriculture) et Tetzcatlipoca (dieu de la nuit, de la terre, du jugement et de la sorcellerie).

Il faut noter que chaque Dieu représente l’un des points cardinaux pour les Aztèques. Ainsi, Quetzacoatl, surnommé « serpents à plumes », contrôle l’Ouest. Huitzilopochtli, dénommé « le colibri de gauche», est maître du Sud. Xipe Totec, appelée « seigneur écorché », dirige l’Est. Enfin, Tezcatliploca, autrement connu sous le nom de « miroir fumant » est garant du Nord.

En définitive, il faut savoir que les quatre dieux principaux créeront conjointement les autres divinités mais aussi les cinq grandes époques de l’univers. Chaque époque est représentée chez les aztèques par un soleil. Cela aura un rôle déterminant dans la formation de leur calendrier très similaire à celui des mayas.

Calendrier Aztèque et Maya : regards croisés, fonctionnement similaire

En les contemplant de près, vous remarquerez que les systèmes calendaires aztèque et maya ont le même fonctionnement. En effet, vous retrouverez aussi bien chez les Aztèques que les Mayas deux types de calendrier : un calendrier sacré et un calendrier civil. Chez les Aztèques, le calendrier sacré porte le nom de Tonalpohualli (Tzolkin chez les mayas). Quant au calendrier civil, ils l’appellent Xiupohualli (Haab pour les mayas).
S’agissant du fonctionnement du calendrier aztèque, il faudrait y aller étapes par étapes. D’abord, chaque jour et chaque année correspondent à un dieu particulier. Par ailleurs, dans la civilisation aztèque, l’espace est lié au temps. De ce fait, les années, les mois et les jours des calendriers sont liés aux quatre points cardinaux, et par ricochet, aux quatre divinités principales.

Alors, le calendrier sacré est réparti en 20 mois doté de 13 jours. Des chiffres qui sont loin d’être le fruit du hasard. Cela suppose qu’une année compte 260 jours chez les Aztèques. Le chiffre 13 représente les différentes couches dans le ciel. Le nombre 20 apparaît comme le chiffre maximal dans leur système numéral.
Concernant le calendrier civil ou solaire, il se compose de 18 mois (le nombre de couches sous-terraines et terrestres de la planète) de 20 jours. Les aztèques y ajoutent 5 jours jugés comme étant « néfastes ». Ce qui correspond alors à 365 jours. Le cycle solaire complet dure 52 ans. Il est obtenu à partir de la combinaison de 13 séries de 4 années.

Ainsi, à la fin du cycle de 52 années, les deux calendriers s’alignent. Cet évènement est célébré comme étant la fête du « feu nouveau ».

Ainsi donc, le calendrier aztèque est doté d’un fonctionnement bien particulier mais tout aussi fascinant. En cela, il ressemble à celui des Mayas. Mais, il faut préciser que les glyphes et les divinités changent entre les calendriers aztèques et mayas. N’hésitez surtout pas à partager en commentaire de cet article votre intérêt pour les calendriers de la civilisation aztèque !

Vous souhaitez en savoir plus sur les calendriers aztèques et mayas ? Ecrivez-nous !

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest

Explorez le Chiapas un email à la fois. Recevez la newsletter d'Alma de Chiapas directement par email.

AUTRES ARTICLES