De par son histoire, le Mexique renferme plusieurs particularités sur le plan culturel mais aussi religieux. En effet, dans les temps anciens, certains s’adonnaient à l’adoration d’une divinité du nom de Quetzalcóatl. Celui-ci fut l’une des divinités les plus connues du temps de l’ancienne Mésoamérique. Dans les phrases qui suivent, son histoire sera amplement détaillée… 

Qui était Quetzalcoatl, le Dieu Serpent à plumes des aztèques

Quetzalcoatl

Quetzalcoatl était l’un des dieux aztèques les plus importants. Il était le dieu de la vie, de la lumière, de la civilisation, de la fertilité et du vent. Quetzalcoatl, également connu par les Mexica sous le nom de “Serpent à plumes”, était l’un des plus importants dieux mythologiques de l’époque préhispanique. Il était vénéré par les Mexica, les Toltec, les Olmec, les Teotihuacan et était appelé Kukulcan par les Maya. Ce dieu est une combinaison d’un serpent et d’un oiseau avec de nombreuses plumes. On dit que sa figure représentait l’état physique de l’homme, qui est la partie du serpent et sa partie spirituelle représentée par les plumes. Pour certains, il était considéré comme la divinité maximale, puisqu’il était le dieu de la vie, de la fertilité, de la civilisation, de la lumière et, en de nombreuses occasions, il était également appelé le seigneur du vent et le maître de l’ouest, puisque selon la légende aztèque, Quetzalcoatl était le dieu qui les a amenés à s’installer dans le lieu qui est devenu Tenochtitlan.

Sommaire

Le mythe de Quetzalcóatl

Il serait nécessaire de parler de la mythologie du dieu mexicain. Ainsi lors d’une période ancienne où certains disaient que les dieux habitaient avec les humains sur terre, Quetzalcóatl était leur gouvernant et bénéficiait d’une autorité poignante avec le roi Huemac. Il est rapporté qu’à cette époque tous les êtres vivants jouissaient d’une paix incroyable. Ils mangeaient à leur faim et étaient très heureux. A l’horizon, ils apercevaient des oiseaux admirables par la douceur de leur chant et la beauté de leur plumage. Il y avait de l’abondance, et leur divinité Quetzalcóatl était si riche qu’il avait des palais d’or et d’argent. Il était aussi très actif et faisait la taille des pierres précieuses et autres. On raconte aussi que, quand il voulait divulguer une loi, il ordonnait à quelqu’un d’aller se mettre au-dessus du Tzatzitepec (considéré comme la montagne des cris). De là, sa voix s’entendait à une distance de plus de 100 km. Ensuite, il avait une divinité du nom de Tezcatlipoca, à cause de sa jalousie de la prospérité des Toltèques ou à cause du désir d’en faire profiter les autres peuples décida de chasser Quetzalcóatl.

D’une part, Quetzalcoatl était considéré comme le dieu créateur, mais, selon la cosmogonie nahuatl, il avait un frère jumeau qui était la destruction. Tezcatlipoca était connu comme le dieu des ténèbres et le frère de Quetzalcoatl, tous deux fils des dieux primordiaux Ometecuhtli et Omecíhuatl. La signification de Tezcatlipoca est “miroir noir qui fume” et selon les missionnaires espagnols, ils décrivaient le dieu des ténèbres comme une divinité qui connaissait le cœur de chacun, ses pensées et était partout, attendant d’apporter l’obscurité et de provoquer le chaos.

La légende de Quetzalcoatl et son origine

Le Mexique présente des spécificités religieuses pluridimensionnelles. Dans l’ancienne Mésoamérique, il y avait une divinité du nom Quetzalcóatl (Quet-zal-co-at) a qui elle accordait une importance assez considérable. Il est connu sous le nom de serpent à plumes car étant une mixité d’oiseaux et de serpents. Les mayas lui vouaient une adoration aussi et le nommaient Kukulkán. Mis à part les mayas, ils existaient d’autres peuples qui lui vouaient un culte comme les Quiché mais aussi les huasteca qui se situent au niveau de la côte du Golfe. Il fait partie des divinités les plus anciennes, mais aussi des plus connues. Il était considéré comme une divinité en relation avec le vent et la pluie. Ce qui fait que tous ces adorateurs lui soumettaient toutes leurs craintes et désirs. Étant donné qu’il était vu comme une divinité importante, les adeptes l’ont reconnu comme une divinité de l’agriculture, le savoir, l’artisanat. Il est aussi rapporté que Quetzalcóatl ; le dieu mexicain a fait des découvertes et inventions notamment le maïs avec l’aide d’une certaine fourmi géante et l’apparition du calendrier.

L’origine de Quetzalcoatl commence avec la culture Toltèque. Ce dieu était sculpté sur un grand rocher avec la figure d’un énorme serpent et un homme au teint clair, à la barbe et aux cheveux blonds se rendait à ses pieds. Cet homme avait des compétences en agriculture, astronomie, navigation et orfèvrerie et était connu sous le nom de “Ce Ácatl Topiltzin Quetzalcóatl”. Selon la légende toltèque, cet homme est venu chez les habitants de Tollan pour partager ses connaissances et créer une nouvelle et riche culture chez les Toltèques. C’est ainsi que Quetzalcoatl était appelé par les Toltèques “le serpent à plumes”, en référence à la végétation et à la nature, ce qui en faisait un dieu et un souverain. Les indigènes disaient que le territoire appartenait à Quetzalcoatl, puisqu’il était le créateur de l’agriculture et que les récoltes commençaient à être abondantes.

Adoption par les Mexicas

Lorsque les Mexica sont arrivés dans la ville de Tula, ils ont entendu l’histoire de la naissance de ce dieu et ont commencé à le vénérer. Les Mexica l’associaient à la planète Vénus et, à partir de là, ils ont eux-mêmes créé leurs propres mythes et légendes sur le dieu de tout. Selon leur propre prophétie, les Mexica disaient que ce dieu visiterait la terre deux fois par an pour leur apporter fertilité, récoltes et lumière. L’une de ses représentations étant un homme barbu, il a été immédiatement identifié comme étant Hernán Cortés lorsque celui-ci est arrivé à Tenochtitlán pour la conquérir, et l’on peut dire que ce dieu a été l’un des principaux protagonistes de la conquête espagnole. Pour Hernán Cortés, le fait d’être confondu avec le dieu divin Quetzalcoatl a joué en sa faveur, puisqu’il faisait l’objet d’un mandat d’arrêt pour avoir enfreint la loi et tenté de conquérir un autre continent. Cependant, dans l’une des premières lettres qu’il a envoyées au roi, Cortés a déclaré que les Mexica s’étaient rendus à lui et lui avaient donné leurs terres.

Sa représentation pour les Mayas

La légende maya de Quetzalcoatl raconte que ce dieu est arrivé dans leur région et a été accueilli par tous les habitants. Il fut reconnu comme un chef guerrier et conquit la ville de Chichen Itza, où se trouve aujourd’hui le temple qui porte son nom. En outre, il existe plusieurs sculptures et représentations de ce dieu dans tout le monument de Chichen Itza.

Le culte voué à Quetzalcóatl

Unanimement, il est rapporté que Quetzalcóatl était une divinité pour les mésoaméricains  pendant près de 2 000 ans jusqu’à la conquête espagnole de l’empire aztèque en 1521, chez les Mixtèques , les Aztèques, les Mayas et surtout les Toltèques.  L’adoration de cette divinité était si profonde que cela inclut parfois des sacrifices humains mais certains rapportent que ceci n’est pas fondé, ni reconnu dans ses pratiques. Toutefois, cela reste un débat controversé.  Mais il existait un culte accoutumé qui s’appelait l’autosacrifice. Ce dernier consistait à faire une saignée notamment rituelle assez douloureuse, insupportable sur les prisonniers. Parfois cette saignée se faisait sur soi. A savoir que cette pratique était présente chez d’autres aussi, d’où son caractère commun. Il arrive parfois de voir le nom de Quetzalcóatl ou Kukulkán porté par des personnages historiques.

L’histoire du vol de Quetzalcoatl

Selon la légende toltèque, le dieu de tout a été trompé par trois dieux qui souhaitaient sa perte. Tezcatlipoca, Huitzilopochtil et Xipe Totec, l’invitent à un dîner auquel il ne peut résister. Il était gravement intoxiqué par le pulque et lorsqu’il ne pouvait plus se supporter, un des dieux a appelé sa sœur Quetzalpétlatl pour qu’il puisse dormir avec elle. C’était son dernier souvenir de la nuit. À son réveil, sa honte était si grande qu’il a dû fuir, avec la promesse de revenir un jour et de récupérer ses terres. Partout où il allait, il répandait toute sa sagesse et son savoir, devenant ainsi encore plus connu de tout le peuple. Il existe plusieurs versions de sa mort. Certains disent qu’il s’immola dans un feu de joie et fut transformé en un oiseau aux multiples couleurs. Une autre version dit qu’il est allé à la mer sur un radeau soutenu par des serpents. Une dernière version affirme qu’il est monté dans le ciel et est devenu une étoile, plus précisément la planète Vénus.

L’histoire des mexicains englobent plusieurs secrets et fait l’objet de plusieurs débats. Alors, n’hésitez surtout pas à en apprendre un plus sur l’incroyable richesse culturelle du pays lors de votre prochaine visite au Mexique !

Vous avez des questions sur l’histoire de Quetzalcoatl ? Ecrivez-nous !

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest

Explorez le Chiapas un email à la fois. Recevez la newsletter d'Alma de Chiapas directement par email.

AUTRES ARTICLES

Taxi à Mexico
Arnaud
Conduire au Chiapas et au Mexique : Notre guide

Si vous lisez ceci, vous devez avoir hâte de vous rendre au Chiapas pour vos vacances. Vous devez avoir une idée claire de la façon de conduire au Chiapas avant d’arriver et profiter de la région. Ainsi, vous pourrez vous assurer que vous n’aurez pas d’ennuis en conduisant une fois sur place. 

Lire la suite