Ces dernières années, la capitale mexicaine a attiré l’attention du monde entier, et a été reconnue pour ses musées de classe mondiale, sa culture culinaire et son architecture. Ce sont là quelques unes des meilleures choses à faire et à voir à Mexico DF. Malgré son air de sophistication, Mexico conserve un avantage. C’est une métropole énergique et tentaculaire qui refuse d’être apprivoisée. Dans cette optique, voici quelques-unes des meilleures expériences pour les voyageurs à Mexico – y compris des destinations culturelles sophistiquées et des sites touristiques qui mettent en valeur les aspects les plus excentriques de sa personnalité.

 

Mexico DF : Notre guide ultime pour visiter la capitale du Mexique

Vue sur la ville de Mexico DF ou CDMX depuis la Torre Latino

La ville de Mexico DF a beaucoup changé ces dernières années et est aujourd’hui une ville dynamique qui offre mille possibilités au voyageur. Découvrez ce qu’il y a à voir à Mexico.

Lorsque l’avion commence à descendre vers Mexico, vous regardez par le hublot et il semble que vous êtes sur le point d’arriver dans une ville qui n’a pas de fin. Un enchevêtrement sans fin de maisons et de rues s’étendra sous vos yeux et vous penserez que, là-bas, la vie doit continuer à un rythme effréné 24 heures sur 24.
La ville de Mexico DF (pour Distrito Federal), est la capitale et la ville la plus peuplée du Mexique. Elle se trouve dans la vallée du Mexique, à une altitude moyenne de 2240 mètres au-dessus du niveau de la mer. Bien qu’elle ait eu la réputation d’être un monstre d’asphalte où la pollution et la criminalité étaient les principaux problèmes, la vérité est que c’est une ville qui a beaucoup à offrir, avec une vie culturelle riche et variée, un beau centre historique, une gastronomie savoureuse et des habitants ouverts et accueillants.

Sommaire

Que faire à Mexico DF

Découvrir le Zócalo

Officiellement appelée La Plaza de la Constitución, la place principale de Mexico est mieux connue sous le nom de Zócalo. Ce lieu historique était un centre de cérémonies pour les indigènes mexicains qui ont régné sur l’empire aztèque. La destination joue toujours un rôle important dans les célébrations et les protestations officielles. D’une superficie de 620 000 pieds carrés, c’est l’une des plus grandes places publiques des Amériques. Depuis le Zócalo, vous pouvez admirer les vues impressionnantes de la cathédrale métropolitaine, du palais national et des spectacles fréquents de danse et de musique aztèques.

Se promener sur le Paseo de la Reforma

Le Paseo de la Reforma, qui traverse la ville de Mexico en diagonale, abrite plusieurs des monuments les plus célèbres de la capitale, dont l’Ange de l’Indépendance et le gratte-ciel Torre Mayor qui se profile à l’horizon. L’architecte autrichien Ferdinand von Rosenzweig a conçu la rue sur ordre de Maximilien Ier, qui a brièvement régné en tant qu’empereur du Mexique jusqu’à son exécution en 1867. Une promenade le long du Paseo vous emmène du centre ville au château de Chapultepec. En cours de route, vous pourrez admirer la meilleure architecture de la ville et déguster les plats dans les nombreux restaurants et cafés du boulevard.

Explorer le Templo Mayor et son musée

Juste à l’est du Zócalo se trouve le musée du Templo Mayor, qui abrite les vestiges du principal centre cérémonial de Mexico. Selon le Mexica, c’était le centre exact de l’univers. Cela signifie que c’était le site parfait pour construire un monument à Huitzilopochtli, le dieu de la guerre, et à Tlaloc, le dieu de la pluie et de l’agriculture. Les Espagnols ont détruit une grande partie du temple, mais vous pouvez toujours admirer les vestiges sur le site de fouilles, tandis que d’autres objets mexicains sont exposés au musée adjacent.

Visiter le Musée national d’anthropologie

Le Musée national d’anthropologie du Mexique, situé dans le Bosque de Chapultepec, est le musée le plus visité du pays et est l’un des musées les plus importants d’Amérique latine. 

Il a été conçu et construit dans les années 1960 pour représenter l’héritage archéologique des peuples mésoaméricains avant la conquête espagnole. Lorsque vous arrivez à ses portes, vous serez impressionné par le monolithe de Tláloc, qui est la Pierre du Soleil, les sculptures de Teotihuacan dédiées aux dieux de l’eau et le trésor du tombeau du roi Pakal, les pièces les plus importantes. Il abrite une vaste collection d’objets récupérés des civilisations préhispaniques telles que les Mayas, les Olmèques et les Aztèques. On y trouve de nombreuses pièces maîtresses, dont des têtes olmèques géantes découvertes dans la jungle mexicaine et un masque de jade représentant le dieu chauve-souris zapotèque. L’artefact le plus célèbre de tous est la pierre du soleil, un calendrier aztèque très détaillé.

Un des lieux à visiter à Mexico et un must pour ceux qui veulent comprendre le pays à partir de ses racines.

Admirer le musée Frida Kahlo

Museo Frida Kahlo, ou La Casa Azul (la maison bleue) est un musée fascinant consacré à la vie et à l’œuvre de Frida Kahlo, une célèbre artiste mexicaine. Le musée possède une impressionnante collection d’œuvres d’art de Kahlo, mais il a aussi une atmosphère intime : l’artiste est née, a grandi et est finalement morte dans les murs du bâtiment. À l’intérieur, vous trouverez un décor pratiquement inchangé depuis les années 1950. Vous pouvez sentir la présence de l’artiste parmi les nombreux artefacts, photographies et objets personnels exposés.

Flâner dans la maison de Léon Trotsky

Le musée Léon Trotsky se trouve à quelques pas de la Casa Azul. Le révolutionnaire russe en exil avait d’abord vécu avec Kahlo et son mari Diego Rivera, mais il a été expulsé par Rivera après avoir eu une liaison avec Kahlo. Le Russe est resté au 410, Río Churubusco, jusqu’à ce qu’un agent stalinien l’attaque avec un pic à glace dans le bureau en août 1940. Il est mort de ses blessures le lendemain. Tout comme la maison de Kahlo, le musée vous donne un aperçu intime de l’histoire de son ancien propriétaire – les pièces sont conservées telles qu’elles étaient lorsque Trotsky vivait et un tombeau dans le jardin contient ses cendres.

Faire une balade dans le centre artistique de la ville au Palacio de Bellas Artes

À quelques pas du Zócalo se trouve le Palacio de Bellas Artes, le centre culturel le plus important du pays. Le bâtiment est d’une conception Art nouveau et néoclassique remarquable. À l’intérieur, vous trouverez un intérieur en marbre. Le centre accueille d’importantes expositions d’art et de photographie, ainsi que des représentations théâtrales. Il est également orné de magnifiques fresques réalisées par chacun des “trois grands” muralistes – Diego Rivera, David Alfaro Siqueiros et José Clemente Orozco.

Se faire peur sur l’île des poupées

Les canaux de Xochimilco sont une attraction célèbre et un site du patrimoine mondial de l’UNESCO. Le week-end, les visiteurs font des excursions sur les bateaux aux couleurs vives qui proposent des visites du jardin flottant. Mais une zone isolée au bord de l’eau offre une expérience bien plus obsédante. Sur l’île des poupées, vous trouverez des dizaines de figurines en plastique décoloré qui pendent des branches des arbres. L’île était autrefois la demeure d’un ermite appelé Don Julian Santana. Selon la tradition locale, Santana a trouvé le corps noyé d’une petite fille dans le lac et a commencé à collectionner les poupées pour honorer sa mémoire. Après sa mort en 2001, l’île est devenue une attraction effrayante, certains visiteurs affirmant avoir vu les poupées bouger ou avoir ouvert les yeux.

Payer pour un choc électrique

Une expérience surréaliste pour les visiteurs de Mexico City est le jeu des toques, où les gens paient un vendeur de rue pour leur donner une décharge électrique. L’idée est de maintenir les barres métalliques chargées positivement et négativement aussi longtemps que possible, le courant étant progressivement augmenté jusqu’à atteindre 120 volts, ce qui fait dresser les cheveux sur la tête. Un jeu de toques coûte généralement 20 dollars mexicains et est très populaire sur la Plaza Garibaldi et dans les environs.

Profiter de la forêt de Chapultepec

Autrefois lieu de retraite luxuriant pour l’élite dirigeante aztèque, le Bosque de Chapultepec (forêt de Chapultepec) est le parc public le plus célèbre du Mexique. Avec ses 686 hectares, il est presque deux fois plus grand que le Central Park de New York. Outre les lacs et les forêts luxuriantes, le parc compte de nombreuses autres attractions, dont le musée d’anthropologie et le château de Chapultepec. En 2019, les Large Urban Park Awards ont reconnu Chapultepec comme le meilleur parc urbain au monde.

Chapultepec est l’endroit idéal pour s’échapper de la grande métropole qu’est Mexico et respirer un peu d’air frais tout en profitant de ses attractions. Dans la zone boisée, il y a également des fontaines, un zoo, une foire, des monuments, des auditoriums et des zones sportives. Suffisamment pour que toute la famille puisse se divertir pendant des jours.

Assister à un match de football au stade Azteca

Peu de pays dans le monde prennent le football aussi au sérieux que le Mexique, et l’Estadio Azteca a accueilli de glorieux moments sportifs. C’est ici que le Brésil a remporté la Coupe du monde 1970, avec une équipe considérée comme la plus grande de l’histoire du football. C’est également dans ce stade que Diego Maradona a marqué le but illégal de la “Main de Dieu” contre l’Angleterre lors de la Coupe du monde de 1986. Cette vaste enceinte est réputée pour son atmosphère bruyante et fait de cette visite un moment mémorable, surtout si vous pouvez assister à un match. L’Azteca accueille actuellement des matches à domicile du CF América et, à l’occasion, l’équipe nationale mexicaine.

Encourager les lutteurs masqués

Il y a peu de spectacles plus palpitants et surréalistes qu’une manifestation de lucha libre (lutte professionnelle mexicaine). Avec une capacité de 16 500 spectateurs, l’Arena México est le plus grand stade de lucha au monde. Chaque week-end, le site accueille des combats entre des lutteurs superstars. Bien que les organisateurs fixent les résultats, les performances requièrent toujours une habileté et des acrobaties impressionnantes. En fait, la lucha libre est prise tellement au sérieux que le gouvernement de Mexico l’a déclarée “patrimoine culturel immatériel” en 2018.

Siroter un café dans le café le plus littéraire de la ville

Parmi les anciens clients du Café La Habana figurent le poète mexicain Octavio Paz, le grand écrivain colombien Gabriel García Márquez et les révolutionnaires cubains Fidel Castro et Ché Guevara. Le café qui figure dans le roman postmoderne de Roberto Bolaño, Les détectives sauvages, est également étroitement inspiré de l’établissement. Avec ses murs lumineux, ses ventilateurs tourbillonnants et ses photos noir et blanc encadrées, le café donne l’impression d’être à une époque révolue. Il attire toujours une clientèle fidèle, dont beaucoup d’intellectuels de gauche et de journalistes retraités qui y boivent du café depuis des années.

Escalader les pyramides de Teotihuacan

Aucun voyage à Mexico ne serait complet sans une visite de ce majestueux complexe archéologique situé juste au nord-est de la ville. Jadis la sixième plus grande ville du monde, Teotihuacan s’enorgueillit des Pyramides du Soleil et de la Lune, deux des plus grandes structures anciennes des Amériques. Le musée sur place propose également un arrêt pédagogique. Vous y trouverez d’innombrables artefacts documentant les pratiques quotidiennes, artistiques et spirituelles de la ville ancienne.

Dégustez les spécialités de tacos de la ville

Les Tacos al pastor (tacos à la broche) sont un plat traditionnel mexicain d’origine moyen-orientale. Cette variété de tacos provient des immigrants libanais qui ont commencé à arriver au Mexique dans les années 1890. La communauté a ouvert des restaurants et a utilisé les méthodes de cuisson qu’ils connaissaient le mieux, notamment le grillage à la broche. Les tacos sont faits avec du porc mariné dans des épices et de la pâte d’achiote, et cuits lentement à la broche. La viande finement tranchée est servie dans une tortilla avec de la coriandre, des oignons coupés en dés et une tranche d’ananas. El Vilsito offre les tacos les plus spectaculaires de la ville.

Acheter des souvenirs sur le marché de Sonora

Même si vous n’êtes pas de ceux qui aiment laisser leur argent de voyage pour acheter des choses ici et là, vous devriez quand même aller au marché de Sonora, un autre endroit à visiter à Mexico DF. Ce n’est pas un marché pour les touristes, mais ici vous verrez un échantillon authentique de la culture mexicaine locale.

Sonora (comme on l’appelle familièrement) est un marché par et pour les Mexicains. Dans ses plus de 400 magasins répartis dans les 9 rues du complexe, vous pouvez trouver des céramiques, des images religieuses, des jouets, des produits ésotériques, des articles de décoration et de saison et même des animaux exotiques. Il n’est même pas nécessaire de sortir pour manger, parce que vous pouvez le faire là aussi.

Descendre cul-sec une tasse de pulque

La boisson amère, le pulque, a fait un retour en force ces dernières années, grâce à un regain d’intérêt pour le passé préhispanique du Mexique. La boisson elle-même est produite dans le pays depuis plus de 2 000 ans et est fabriquée en fermentant – plutôt qu’en distillant – la sève de la plante d’agave à pointes. De nombreux bars proposent aujourd’hui le pulque naturel, une boisson blanche et mousseuse avec un arrière-goût acide. Les nouveaux venus dans le monde du curado préfèrent parfois le pulque curado, une version aromatisée qui ne submerge pas un palais inconnu. Casa Conejo est un bar populaire qui propose les deux variétés de cette boisson.

Faire une balade en sur les barques de Xochimilco

L’une des attractions les plus amusantes à visiter à Mexico qui, en raison de son succès retentissant, a déjà commencé à être commercialisée dans la zone touristique de Cancun également. Sortir sans avoir à monter dans une trajinera à Xochimilco est une chose que personne ne devrait manquer à Mexico.

Xochimilco consiste en un groupe de canaux d’eau qui sont traversés, de jours comme de nuit, dans de grandes et belles trajineras abondamment décorées de toutes sortes de motifs mexicains. Les trajineras sont les mêmes que celles qui étaient utilisées dans le passé pour transporter des personnes. Ils sont conduits par un rameur, armé d’une longue perche, et peuvent accueillir une vingtaine de personnes. Au cours de la visite, vous pourrez déguster différents plats typiques de la gastronomie mexicaine, tequilas et mezcals, le tout dans une ambiance de fête, avec des spectacles et des rancheras partout. Vous ne pouvez pas nier que c’est l’un des plus beaux endroits à voir à Mexico – fête garantie !

Quand aller à Mexico DF

La ville de Mexico est située sur un plateau à environ 2 250 mètres au-dessus du niveau de la mer, dans ce qu’on appelle la Sierra Volcanica Transversal (Axe Volcanique Transverse). Cela signifie que la ville de Mexico fait partie de la zone climatique des Tierras Frias, c’est-à-dire des régions du Mexique situées à des altitudes comprises entre 1 600 et 2 800 mètres.

Par conséquent, le climat de Mexico DF est le climat subtropical du plateau et se caractérise par une seule saison des pluies, avec des températures maximales moyennes douces et des températures minimales moyennes froides. La situation de la ville – située entre les montagnes – fait que les précipitations ne sont pas très abondantes : la ville de Mexico DF reçoit en moyenne entre 750 et 800 mm de pluie par an.

Les pluies sont largement concentrées sur les mois de juin à septembre, tandis qu’entre novembre et avril, il ne pleut que très rarement. Les mois les plus pluvieux sont juillet et août. La ville de Mexico compte en moyenne 128 jours de pluie par an. Pendant la saison des pluies – de juin à septembre – la ville compte entre 18 et 22 jours de pluie par mois, tandis que pendant la saison sèche – de novembre à mars – il n’y a que 2 ou 4 jours de pluie par mois. Le taux d’humidité annuel moyen est de 62 %, mais il varie beaucoup selon les mois : octobre est le mois le plus humide avec 78 % d’humidité, tandis que le mois le plus sec est mars avec 45 % d’humidité. La neige est un événement rare, tandis que la grêle est fréquente pendant la saison des pluies, Mexico compte en moyenne 9 jours de grêle par an.

Les températures sont douces presque toute l’année, la température annuelle moyenne est de 16,6 °C. Les mois les plus chauds sont ceux qui précèdent le début de la saison des pluies : en avril et mai, les températures maximales moyennes dépassent 26°C. La température minimale moyenne atteint les valeurs les plus élevées en juin avec 12,3 °C.

Au cours des mois les plus froids, c’est-à-dire en décembre et en janvier, les températures maximales moyennes ne descendent pas en dessous de 21 °C, tandis que les températures minimales moyennes atteignent le minimum en janvier avec 5,9 °C. En hiver, les températures descendent rarement en dessous de zéro. Grâce à la longue saison sèche et à l’excellent climat, les heures d’ensoleillement à Mexico sont de 2 211 par an.

Grâce à la douceur du climat, la visite de Mexico DF peut se faire à tout moment de l’année. Il serait préférable d’éviter la saison des pluies – donc les mois entre juin et septembre – en raison de la forte humidité et des fortes pluies. La saison idéale pour un voyage à Mexico DF est la saison sèche de novembre à avril, c’est le meilleur moment pour visiter les hauts plateaux mexicains.

Comment s’y rendre

L’aéroport de Mexico est l’aéroport international de Mexico (AICM). Vérifiez auprès de votre hôtel l’heure à laquelle vous devez partir afin de ne pas manquer votre vol en raison de la circulation en ville. L’aéroport international de Toluca, situé à une heure du centre-ville, est également un aéroport de remplacement.

Hébergement

Les dimensions énormes de la capitale signifient qu’il y a de nombreux endroits, ce qui rend difficile le choix du bon endroit pour dormir à Mexico. Les alternatives sont nombreuses et variées, mais chaque quartier de la ville offre ses propres attractions, avantages, inconvénients et, bien sûr, prix.

Les colonies les plus économiques (c’est ainsi qu’on appelle les quartiers ici) à rester sont Condesa, Roma et Coyoacán. En revanche, les alternatives les plus coûteuses pour séjourner à Mexico sont situées à Polanco, Reforma ou Santa Fe.

Bien que le choix de la zone soit compliqué, il n’est pas difficile de trouver un logement qui corresponde à tous les profils. L’offre hôtelière est très large et va des hôtels de luxe, des hôtels-boutiques et des hôtels exécutifs à d’autres hôtels, auberges ou Bed&Breakfasts de moyenne gamme.

  • A lire également : Où séjourner à Mexico : les meilleurs endroits

Où manger à Mexico DF

Pour nous surprendre autrement, la ville dispose de milliers d’options pour tous les types de palais. Mais l’un des quartiers de la ville qui possède la meilleure architecture est le centre historique, ses rues et son atmosphère sont parfaites pour profiter du week-end ou inviter votre ami étranger à le visiter. C’est pourquoi nous partageons avec vous notre sélection des meilleurs endroits pour y manger !

Puntarena

Pour déguster les fruits de mer comme il se doit (ingrédients et plats toujours frais), ce restaurant est idéal ! Ne manquez pas les tostadas de espada toreada, camarones y atún gobernador.

Adresse : Isabel la Católica 30, Centro Histórico
Tél : 5510 2409
Site web : puntarena.mx

Limosneros

Si vous voulez profiter d’ingrédients mexicains traditionnels avec une touche contemporaine, Limosneros est la meilleure option. Il représente la richesse authentique de la cuisine mexicaine. Sa touche contemporaine se retrouve aussi bien dans la nourriture que dans sa décoration.

Adresse : 3, avenue Ignacio Allende
Tél : 5521 5576
Site web : limosneros.com.mx

Azul Histórico

La création de leurs plats les a rendus célèbres en utilisant des ingrédients moins connus. Avec un prix accessible, le restaurant cherche à faire découvrir la cuisine mexicaine dans tous les endroits possibles. N’oubliez pas d’essayer leur poisson Tikin xic ou le splash du cerf.

Adresse : 30, rue Isabel la Católica
Tél : 5510 1316
Site web : azul.rest

Balcón del Zócalo

C’est la cuisine mexicaine contemporaine qui les caractérise. Vous pouvez y aller pour le petit déjeuner, le déjeuner ou le dîner, selon votre préférence. Vous pouvez également profiter de la vue qu’elle offre sur la cathédrale et le Zócalo de la ville.

Adresse : 5 de Mayo 61, Centro Histórico
Tél : 5130 5134
Site web : balcondelzocalo.mx

Restaurant Domingo Santo

Il s’agit d’un hôtel-boutique situé au cœur du centre historique, avec l’un des meilleurs restaurants. Alors, profitez d’un après-midi avec vue sur l’architecture typique de cette région, accompagné de cocktails uniques et innovants.

Adresse : República de Cuba 96, Centro Histórico
Tél : 5130 3082

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest

Explorez le Chiapas un email à la fois. Recevez la newsletter d'Alma de Chiapas directement par email.

AUTRES ARTICLES

Taxi à Mexico
Arnaud
Conduire au Chiapas et au Mexique : Notre guide

Si vous lisez ceci, vous devez avoir hâte de vous rendre au Chiapas pour vos vacances. Vous devez avoir une idée claire de la façon de conduire au Chiapas avant d’arriver et profiter de la région. Ainsi, vous pourrez vous assurer que vous n’aurez pas d’ennuis en conduisant une fois sur place. 

Lire la suite