L’ajolote du Mexique est un amphibien impressionnant qui revêt une importance unique pour la science. Apprenez tout sur cette petite créature ici. Salamandre du Mexique : Tout sur cette salamandre unique en son genre.

L’axolotl du Mexique : Tout savoir sur cette salamandre unique

Axolotl du Mexique

La salamandre du Mexique est une espèce très curieuse et unique de salamandre de rivière. Cet amphibien d’origine mexicaine se trouve dans les canaux marécageux de Xochimilco, bien que des spécimens aient été vus dans d’autres régions. Son nom signifie “monstre de rivière” en raison de son apparence. Il s’agit d’un animal extrêmement particulier, puisqu’il s’agit de l’amphibien représentatif du Mexique qui n’est pas seulement frappant à l’œil, mais qui fait partie d’un certain nombre d’études scientifiques, car il possède une qualité unique et spéciale : la régénération de leurs membres ou organes après leur perte ou mutilation. Tu peux le croire ?

Sommaire

Une qualité unique dans le monde animal

Depuis plus de 150 ans, la salamandre du Mexique, ou axolotl, fait l’objet d’études dans d’innombrables laboratoires biologiques du monde entier. Les scientifiques sont profondément attirés par cette salamandre car elle est le seul animal de notre écosystème capable de régénérer 100 % de ses vertèbres. Si un axolotl perd une jambe, il est capable de la régénérer complètement avec chacun de ses tissus sans même laisser de cicatrice. Plus choquant et impressionnant encore, ce petit amphibien est capable de régénérer sa moelle épinière lorsqu’il subit des blessures. De plus, comme si cela ne suffisait pas, des études ont montré qu’il était capable de régénérer ses propres tissus cérébraux. C’est un animal vraiment unique ! Le génome de la salamandre compte 32 milliards de paires de bases d’ADN, un chiffre abyssal comparé à celui des humains. C’est ce qui lui permet d’avoir un système immunitaire aussi complexe et fait l’objet d’études. On pense qu’à long terme, la salamandre servira de lien pour les traitements régénératifs appliqués à l’homme, ce qui explique pourquoi il y a plus de salamandres en captivité que dans la nature.

En danger d’extinction

La salamandre ne se trouve que dans certaines régions du Mexique, mais les biologistes signalent actuellement un nombre minime d’individus à l’état sauvage, peut-être au bord de l’extinction. En effet, un rapport récent indique qu’il pourrait y avoir moins de 200 individus, par rapport aux 6 000 qui existaient en 1998. Avant que leur déclin ne soit si brutal, on pouvait trouver ces petits animaux dans tout le vaste complexe lagunaire de la vallée, y compris les lacs de Texcoco et de Chalco. La pollution est le point qui nuit le plus à la survie de cette belle espèce. De plus, les changements de crues et de niveau d’eau dans les rivières nuisent à son habitat naturel, puisqu’il a besoin de se trouver à de faibles profondeurs. L’introduction de carpes (animaux) dans les années 70 et 80 dans le cadre d’un programme d’agriculture, a été un tournant dans la reproduction et l’augmentation de la population de salamandres, puisque celles-ci sont des prédateurs de l’espèce.

Efforts du gouvernement

Le gouvernement mexicain, à son tour, a fait des sacrifices pour la conservation de la salamandre, car elle est considérée comme un symbole représentatif de la faune mexicaine. Toutefois, ces efforts ont été remis en question au fil des ans, car leur nombre dans la faune naturelle ne cesse de diminuer. Luis Zambrano, chercheur à l’Université nationale autonome du Mexique (UNAM), estime que les efforts actuellement déployés ne sont pas suffisants. D’ici 2022, le gouvernement mexicain prévoit de faire figurer la salamandre sur le billet de 50 pesos.

A quoi ressemble la salamandre mexicaine

L’ajolote ressemble à un têtard avec des pattes et une queue, il est généralement noir ou tacheté et n’a pas de paupières. Il peut atteindre 25 centimètres, son corps est gélatineux et visqueux, il a généralement une tête arrondie et ses branchies sont à l’extérieur, contrairement à de nombreux amphibiens, et il possède trois paires de branchies. Une des plus grandes particularités de la salamandre est que les spécimens que nous voyons en captivité, sont blancs avec des branchies rouges, cependant, dans la nature, il serait presque impossible de posséder cette couleur, car elle serait une proie facile pour leurs prédateurs naturels. En fait, les salamandres blanches sont atteintes d’affections telles que le leucisme ou l’albinisme, qui leur font changer de pigmentation. Il s’agit des descendants d’un spécimen blanc emmené en France au XIXe siècle pour la reproduction.

Les axolotles sont éternellement jeunes

Les axolotles sont une boîte à surprises ! On a découvert que ce sont des animaux qui restent jeunes toute leur vie, cela ne signifie pas qu’ils sont immortels, mais que leur processus de dégénérescence est ralenti, et qu’à moins de subir des changements majeurs, ils seront des bébés toute leur vie. En revanche, si leur écosystème est affecté de quelque manière que ce soit, cela les oblige à muter leur forme physique pour adopter les caractéristiques d’autres salamandres afin de survivre dans d’autres environnements.

Ne trouvez-vous pas tout ce qui concerne la axolotl du Mexique fascinant ? Si vous souhaitez en savoir plus, écrivez-nous !

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest

Explorez le Chiapas un email à la fois. Recevez la newsletter d'Alma de Chiapas directement par email.

AUTRES ARTICLES